Pourquoi ?

  1. Origines
  2. Vision
  3. Mission
  4. Valeurs

1. Origines

1.1. Jean-Charles Pettier, Fondateur :

 » Ce projet est né à la fois d’expériences personnelles et de rencontres :

  • Les travaux sur l’enseignement de la philosophie, en particulier avec des élèves en grande difficulté scolaire, m’ont progressivement conduit à défendre l’idée d’un « droit à la philosophie pour tous »;
  • la création de la Chaire UNESCO m’a ensuite permis d’échanger avec des collègues enseignants ou formateurs dans des pays économiquement pauvres (et pourtant si riches culturellement!), demandant à être formés pour agir, sans malheureusement de possibilité financière pour cela;
  • les rencontres avec nombre de collègues, universitaires, formateurs, praticiens, qui partagent des valeurs humanistes et le souci d’agir, m’ont enfin motivé à entrer en action.

L’existence d’un droit, l’absence de possibilité financière pour l’exercer, l’existence de ressources humaines : l’utopie de Philosophes Sans Frontières était née! « 

1.2. Chaire UNESCO « Philosophie enfants », Partenaire :

Philosophes Sans Frontières (PhiSF) s’est créé, dès le départ, en partenariat avec la Chaire UNESCO « Philosophie enfants » dont les objectifs sont pleinement partagés :

  • Aider au développement de ces pratiques citoyennes par la recherche, l’enseignement, la formation, la diffusion d’outils pédagogiques dans les écoles et la Cité
  • Faire dialoguer des enfants du monde entier

2. Vision

Permettre au droit de philosopher d’être exercé partout dans le monde :
une base éducative – pour tous ! – pour le dialogue interculturel et la transformation sociale.


3. Mission

Philosophes Sans Frontières apporte aux populations les plus défavorisées la possibilité d’accéder au droit de philosopher afin qu’elles développent leur pouvoir d’agir et prennent en mains leur propre destin.

Les prestations, notamment de formations d’enseignants, s’adressent aux pays en difficulté des points de vue économique, social, politique et scolaire, ainsi qu’aux catégories sociales précarisées des pays plus riches.


4. Valeurs

L’UNESCO, dans la perspective de l’idéal démocratique qu’elle promeut, comprend la philosophie comme « une école de la liberté » (2007). Pratiquer la philosophie avec les enfants est une forme d’éducation considérée comme légitime et nécessaire.

Ce « droit de philosopher » devant être accessible à chacun dans le monde, sans que d’autres considérations, notamment économiques, ne puissent l’aliéner, Philosophes Sans Frontières fonde son action sur la quasi-gratuité des prestations proposées aux bénéficiaires.

Philosophes Sans Frontières :
* co-construit les interventions en partenariat avec les acteurs locaux,
* sans vocation normative, dans un état d’esprit d’échanges et d’enrichissement mutuel, et
* oeuvre dans la perspective d’un partenariat à long terme avec les acteurs locaux.

Voir aussi Les 3 axes d’intervention « coopérer – former – philosopher »