Quoi ?

Retour à la page « Présentation »

    1. Les 4 types de projets
      1.1. Sensibilisation
      1.2. Implantation
      1.3. Mobilisation
      1.4. Support

 


1. Les 4 types de projets

Créer des synergies et des renforcements par ses 4 types de projets complémentaires est l’un des 3 principes de la stratégie de développement de PhiSF.
Pour lister les projets en cours, dérouler la liste de Tous Les Projets dans le menu latéral ou les sélectionner selon leurs classifications.

1.1. Sensibilisation

Un projet de sensibilisation est une action ponctuelle de courte durée. La pérennité de l’opération n’est pas garantie, à moins que l’action puisse susciter un projet d’implantation.

1.2. Implantation

Un projet d’implantation concerne une région ou un groupe spécifique, est développé en partenariat avec un répondant local, connecte les acteurs locaux au réseau international, est suivi dans la durée et vise la qualité ainsi que la pérennité des pratiques.

Un projet d’implantation de pratiques de la philosophie c’est :

  • développer des ressources et des compétences locales pour l’animation de pratiques de la philosophie avec les enfants (4 – 18 ans) ;
  • assurer un suivi dans la durée en soutenant une organisation locale dynamique, en connectant les acteurs au réseau international (voir projet de support) et en facilitant des recherches ;
  • améliorer et pérenniser les pratiques en mobilisant les acteurs au moyen de projets ponctuels, internationaux, interculturels, stimulants et fédérateurs (voir projet de mobilisation).

Impact visé d’un projet d’implantation suivi dans la durée (3 – 5 ans) :

  • les enfants (4 – 18 ans) bénéficient de pratiques de la philosophie hebdomadaires, interdisciplinaires et de qualité ;
  • ils partagent leurs réflexions avec des enfants d’autres pays et cultures ;
  • ils témoignent, ainsi que les familles et enseignants, des bénéfices qu’ils en retirent ; des recherches rendent visibles des progrès effectifs notamment sur :
    la collaboration, le jugement critique et la logique, l’estime de soi, un rapport aux savoirs favorisant l’apprentissage, l’agrandissement du ‘cercle moral’, etc.
1.3. Mobilisation

Un projet de mobilisation renforce et prolonge une action de formation, met en lien les populations cibles de PhiSF avec les favorisées pour un dialogue interculturel, évalue les pratiques mobilisées.

Un projet de mobilisation de pratiques de la philosophie c’est :

  • intéresser les enfants (4 – 18 ans) à une interrogation de groupe sur le monde (sur leur environnement, leur(s) culture(s), les enjeux de société qui les concernent) en mobilisant des compétences qu’enseignent les pratiques de la philosophie et en produisant une œuvre partageable ;
  • accompagner les animateurs dans la mobilisation des compétences ciblées par le projet ;
  • faire collaborer les enfants du monde entier en favorisant le dialogue interculturel.

Impact visé d’un projet de mobilisation de pratiques de la philosophie :

  • les enfants s’exercent à penser et s’approprient des savoirs dans le contexte d’un projet développant leur ouverture culturelle, leur créativité et leur pouvoir d’agir ;
  • les pratiques sont améliorées et pérennisées, le projet évalué ;
  • les liens entre les lieux de pratiques sont renforcés via le réseau numérique (voir projet de support).
1.4. Support

Un projet de support est un outil ou une ressource numérique destiné à soutenir les pratiques dans la continuité. Il implique un investissement initial et éventuellement une maintenance annuelle.